Togo : Affrontements entre les villageois de Dapaong et les nomades

170481220_0Cinq personnes ont trouvé la mort et plusieurs autres  sont blessées lors d’affrontements entre des villageois et des transhumants à Borgou (extrême nord du Togo). Un conflit qui s’étend depuis le week-end dernier.

La célébration de Noël n’aura pas suffi à calmer les deux parties belligérantes. Mercredi, deux personnes blessées dans ces circonstances étaient accueillies au service de réanimation du centre hospitalier régional de Dapaong. Une des victimes a été touchée par la machette à la tête tandis que l’autre est gravement brûlée.

Selon certains témoignages, tout a commencé suite à la découverte d’un cadavre d’un villageois tué par les transhumants. Cette victime aurait juste reproché aux éleveurs nomades de n’avoir pas empêché leur troupeau de brouter dans sa plantation de maïs. A partir de là, les villageois ne voulaient plus laisser les transhumants passer par leur territoire. Ce qui a provoqué des combats à la machette, et occasionné cinq morts et plusieurs blessés. Mais, les deux parties ne trouvent pas de terrain d’entente. Au-delà de leur carcan, le manque d’application de la législation est clairement évident. En effet, les nomades étaient censés traverser ce territoire à partir du 15 janvier prochain. Toutefois, dans la pratique, ils y sont arrivés en novembre, au moment où les villageois n’avaient pas encore fait leurs récoltes.

Il a fallu finalement l’intervention de la gendarmerie pour assurer la protection des nomades, qui ont été placés sous la tutelle des affaires sociales de Dapaong. D’autres, organisés en patrouilles, sont à la recherche d’autres transhumants rescapés des affrontements et du bétail, qui s’est dispersé dans la brousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.