Tchad : Croissance de 10,8% pour 2014

fc2ab5d1e09789aa50cb45b715b1a288_SAu terme du communiqué de presse n°13/541 du lundi 23 décembre 2013 d’une mission des services du Fonds monétaire international (FMI) au Tchad, le diagnostic 2013 de l’économie tchadienne est positif et donne déjà les indices d’une croissance de 10,8% en 2014.

Les raisons d’une telle prévision sont diverses. La première repose sur les performances macroéconomiques. Le rapport de la mission témoigne en effet que de nouveaux puits pétroliers commencent à produire. Autrement dit, la production pétrolière prend le dessus sur les tendances à la production agricole. La seconde porte sur la mise en œuvre d’une croissance plus incluse. En clair, il s’agit du maintien de la marge budgétaire pour mieux répondre aux besoins de développement substantiels du pays et de l’améliorer du climat des affaires pour le secteur privé. La troisième et dernière raison touche à la question de la diversification de l’économie. Outre le pétrole, l’agriculture a une grande part dans l’économie du Tchad.

Bien plus que les facteurs, la mission a mis en exergue les politiques pouvant conduire le Tchad à réaliser la croissance susvisée. Elle a entre autres insisté sur la rationalisation du programme d’investissement et sur la promotion d’une meilleure productivité des activités agricoles en vue de créer des emplois et, partant, de réduire la pauvreté , en particulier dans les zones rurales.

Enfin, pour couronner le tout, un engagement a été pris par les autorités tchadiennes afin d’introduire un plan de gestion de trésorerie fiable à savoir le système intégré de comptabilité informatisé.

En résumé, le diagnostic du FMI annonce une année de croissance pour le Tchad. Une prévision qui fait la joie de plus d’un dans tout le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.