Sénégal : Augmentation des crédits ruraux

créditsEn signant mercredi une convention de prêt avec l’Agence Française de Développement (AFD), Fides Microfinance Sénégal a émis le souhait d’octroyer plus de crédits en milieu rural. Cet accord a été paraphé par son directeur général, Philippe Couteau, et son homologue de l’AFD à Dakar, Olivier Pezet.

Par le biais de cette convention, Fides Microfinance touchera la somme d’1 million d’euros (1,3 million de  dollars). Comme mentionné dans le communiqué de l’AFD, ce financement est destiné à « contribuer au développement d’une offre de produits financiers diversifiée et pérenne au Sénégal, en particulier à destination des populations rurales et agricoles ».  Cette catégorie dispose de peu d’accès aux services de microfinance.

Pour preuve, au Sénégal, 43 % des crédits sont octroyés dans la région de la capitale. Pour changer globalement la donne, l’AFD a voulu mettre à la disposition de son partenaire un expert en crédit agricole. Il aura pour mission de développer cette activité .En clair, ce spécialiste devra travailler à adapter les offres de Fides Microfinance à un segment de bénéficiaires issus du milieu rural et agricole. Pour ce faire, l’AFD a complété le prêt initial par une subvention de 500 000 euros (666 000 dollars).

Fides Microfinance « a déjà effectué des études préalables concernant des crédits de campagne pour les activités de maraîchage dans la zone des Niayes, et des tests pour le warrantage (crédit stockage aux producteurs) en zone nord du Sénégal », a indiqué l’AFD. Ce qui facilitera énormément l’atteinte des objectifs.

Plus globalement, Fides Microfinance vise à « augmenter sa part de crédits ruraux (en nombre) de 25 % en 2013 à 40 % en 2018 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.