Niger – Cameroun : Projet de navigation fluviale

800px-Marche_Garoua_Nord_CameroonRelancer la navigation fluviale entre Garoua (Cameroun) et Niamey (Niger), c’est l’objectif d’un projet en gestation au niveau de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN). D’un budget de 270 millions de dollars, cette initiative pourrait être lancée dès 2015.

Ce projet est possible grâce au cours du fleuve Niger, qui dessert la capitale nigérienne et la ville de Lagos (Nigéria), et son affluent au Cameroun, le Bénoué. Ce dernier cours d’eau abrite le port de Garoua (nord) qui, depuis plusieurs années déjà, n’accueille plus de grands bateaux. Cette navigation fluviale est notamment gênée par l’ensablement dans le Bassin du fleuve Niger. Du coup, l’important cours d’eau ouest-africain n’est que très peu mis à contribution dans le transport des marchandises.

En tentant d’expliquer une telle anomalie, Seydou Seyni, le responsable du programme de lutte contre l’ensablement dans le Bassin du fleuve Niger, a évoqué que les pays membres de l’ABN viennent d’adopter un programme d’actions et d’investissements d’une durée de 27 ans. Cette feuille de route a hissé la navigabilité au rang des priorités. Ainsi, une étude visant à identifier les préalables à une meilleure navigabilité sur le fleuve Niger sera-t-elle menée.

Par cette occasion, M. Seyni a parlé du projet de réhabilitation du port de Garoua, en cours de mise en œuvre. Entrant dans le cadre du programme intégré de développement et d’adaptation aux changements climatiques dans le Bassin du Niger, plusieurs bailleurs de fonds y ont contribué, en particulier, la BAD, la BOAD, l’UEMOA et la Coopération financière allemande (KFW). Hormis le désensablement et la réfection des installations portuaires, d’autres travaux seront entrepris  en priorité la construction des digues et l’aménagement des forêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.