Burkina Faso: Fractionnement des titres d’ONATEL

417_001L’Office national des télécommunications (ONATEL), considéré comme l’opérateur télécom historique au Burkina Faso, fractionnera ses actions le vendredi 29 novembre prochain à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Il n’aura fallu que 4 ans à ONATEL, depuis son entrée à la BRVM, pour se décider à fractionner ses titres. Peut-être s’est-il inspiré du sénégalais SONATEL, qui avait effectué le même type d’opération avec réussite il y a un an. Quoi qu’il en soit, ces actions seront fractionnées comme suit : un ancien titre en générera 10 nouveaux. Au bout du processus, tous les actionnaires compteront 10 fois plus d’actions. Dans le même ordre d’idée, le nombre total de titres sera décuplé, soit de 3,4 millions à 34 millions d’actions. Si le nombre d’actions va croître, il est logique que leur valeur nominale baisse .Elle passera de 10 000 à 1000 FCFA (20 à 2 dollars). Mais, cela n’influencera en rien le capital d’ONATEL, qui se maintiendra à 68 millions de dollars.

L’opérateur télécom burkinabé a tenu à expliquer le bien-fondé de ce fractionnement,en éditant spécialement un guide sur cette opération. Dans cette brochure, il est indiqué que la valeur de l’action ONATEL a augmenté de manière croissante au cours de ces dernières années, ce qui en a rendu l’accès difficile pour certains investisseurs.

Le fractionnement a donc pour objectif principal d’améliorer l’accessibilité du titre ONATEL, de sorte que les petits et moyens investisseurs puissent en bénéficier. De ces deux derniers, il vise à encourager les échanges d’actions, de manière à mieux valoriser celles-ci et à stimuler la marge de croissance.

A titre d’information, les actions ONATEL s’échangeaient à 136 dollars environ au 6 novembre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.