Tanzanie : Crise dans communauté des Etats d’Afrique de l’Est

0000000000000000000000000000000000Se sentant mis à l’écart par les autres pays de l’Afrique de l’Est, Dodoma a décidé d’initier la création d’un nouveau bloc régional qui  revêtira avant tout un caractère commercial et économique. 

En plus de la Tanzanie, Dodoma est censé  composer ce bloc, constitué  de la République Démocratique du Congo et du Burundi. Les autorités tanzaniennes se sont exprimées, considérant que les trois autres Etats de la région de l’est, le Kenya, le Rwanda et l’Ouganda intensifiaient leurs coopérations en les mettant à l’écart.

Bien que l’initiative soit née en réponse au sentiment d’abandon ressenti, le ministre tanzanien de la Coopération en Afrique de l’Est a déclaré que des éléments solides confortaient cette décision. Expliquant qu’il est plus simple et moins coûteux pour la Burundi, d’évacuer ses produits par le port de Dar es Salam que par celui de Mombasa. Selon lui, la RDC est un partenaire économique de choix, avec des multiples potentialités.

 

 Durant les derniers mois, des multiples accords sous-régionaux ont été discutés entre le Kenya, l’Ouganda et le Rwanda. Les travaux de cette intégration sous-régionale ont beaucoup avancé et les trois pays envisagent même l’éventualité d’une fédération.

Outrée par cette intégration sous-régionale où elle  n’a  pas été invitée, la Tanzanie a décidé de répliquer. Le parlement tanzanien a décidé d’aller plus loin, en faisant pression sur le gouvernement pour initier une procédure de retrait de la communauté des Etats d’Afrique de l’Est (CAE).

Pour les experts, cette situation témoigne du retard de l’Afrique en matière d’intégration régionale. On constate que partout dans le monde, les structures d’intégration sont plus globales, l’Union Européenne ne fait que s’agrandir, alors que la CAE risque de se désintégrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.