Niger : Libération des otages français

00000000000000000000000000000Après plus de 3 ans de détention, les 4 otages français retenus au Niger ont été relâchés mercredi. Salariés d’Areva, ils avaient été victimes d’un enlèvement revendiqué par Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI).

Thierry Dol, 32 ans, Marc Féret, 46 ans, Daniel Larribe, 61 ans, et Pierre Legrand, 28 ans, sont enfin libres. Les 4 ex-otages du mouvement islamiste  ont  regagné mercredi la France , où ils ont été reçus par François Hollande. Le président français, alors en déplacement à Bratislava (Slovaquie), a annoncé leur libération.

Du nord du Niger, les 4 hommes avaient rejoint l’aéroport de Niamey, où ils étaient attendus par les ministres français des Affaires étrangères et de la Défense. D’après certaines sources diplomatiques françaises, ils sont « sains et saufs ». Un proche de l’Elysée a déclaré  :« On ne peut pas dire qu’ils sont en bonne santé mais leur santé est correcte ». En tout cas, l’un d’entre eux des 4 anciens détenus, Thierry Dol, s’est confié à l’AFP, en décrivant les 3 dernières années comme une « épreuve de vie ». Jusque-là, ses collègues ne se sont pas exprimés.

Comme d’habitude après des libérations d’otages, la question du paiement d’une rançon se pose toujours dans les médias. Et, il était également prévisible que le gouvernement français balaye cette éventualité d’un revers de la main.

« Ce que je peux vous dire, c’est que la France ne paye pas de rançon, c’est clair et net », a martelé Laurent Fabius. Et tout, c’est certainement le dernier des soucis des proches des anciens otages, dont certains ont avoué qu’ils n’y croyaient plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.