Somalie : Intensification des frappes US contre les shebab

000000000000000000Les drones, nouveaux symboles de la toute puissance américaine ont encore frappé. La cible visait un des dirigeants shebab, tué dans l’attaque. C’est lundi  que la presse apprenait la frappe  de l’armée américaine dans la ville de Jilib au sud de la somalie.

Selon les informations rendues publiques, deux membres du groupe shebab dont un commandant en chef étaient à bord d’un véhicule au moment de la frappe. L’homme en question était considéré comme spécialiste en matière de conception de missions suicides. Cette nouvelle attaque s’inscrit dans la suite des agressions menées par l’armée américaine en représailles à divers actes terroristes revendiques par le groupe shebab. Au début du mois courant, un autre raid avait été lancé sur une autre ville du pays, Barawe, où l’on soupçonnait la présence d’un autre commandant shebab.

L’activité terroriste des shebab a attiré l’attention de la communauté internationale. L’ONU s’est pour sa part exprimée sur la question en soutenant officiellement la proposition de l’Union Africaine qui désirait tripler le nombre de casques bleus en Somalie, passant de 17.551 à 45.000 hommes.

 L’activité des terroristes shebab a pris une autre dimension à partir de fin septembre lorsque ces derniers ont pris en otage le centre commercial de Westgate au Kenya. Pour les analystes, il s’agissait d’un acte de violence gratuit qui touchait une population civile innocente. Ce coup d’éclat, considéré comme une preuve de force pour les shebab a été un déclencheur important pour les divers acteurs politiques et militaires sur le danger de ce  groupe terroriste. Les récentes affiliations avec Al-Qaïda, vont également dans le sens de confirmer la thèse d’une mutation complète du groupe rebelle en groupe terroriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.