Publié Le : lun, Déc 30th, 2019

Guinée Bissau-Présidentielle : Le candidat Embalo dénonce une tentative de fraude au second tour

L’un des candidats au second tour de l’élection présidentielle en Guinée Bissau, tenue ce dimanche 29 décembre, Umaro Sissoco Embalo a dénoncé le jour même, une tentative de fraude électorale visant le président de la commission nationale électorale (CNE) qui est accusé sur les réseaux sociaux, d’avoir envoyé à la veille du scrutin, des urnes remplies au ministère de l’Intérieur.

Ce candidat du parti d’opposition Madem, ancien Premier ministre, arrivé deuxième au premier tour avec près de 28 % des voix, estime que la CNE soutient son rival Domingos Simões Pereira, leader du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC au pouvoir), évoquant, entre autres, un enregistrement dans lequel ce responsable se prononcerait en faveur de son concurrent.

« Ce qui est regrettable, ce sont les enregistrements du président de la CNE dans son bureau – je les ai entendus sur les réseaux sociaux. Je veux dire au président de la commission que nous prenons note de ces déclarations. Il y a un enregistrement de 4 heures, qui sera publié dans les prochaines heures pour que les gens puissent évaluer la situation », a déclaré Embalo.

La CNE réfute « les informations sans consistance véhiculées sur les réseaux sociaux relatives à une tentative de fraude électorale», a indiqué la porte-parole de la CNE, Felisberta Vaz, dans la soirée du dimanche.

Elle a invité « le peuple à rester calme, serein et vigilant contre les manœuvres visant à compromettre le déroulement du processus électoral qui se veut pacifique et ordonné ».

De même qu’elle a exhorté «les candidats et les organes de communication nationaux et étrangers à s’abstenir de véhiculer des informations liées aux résultats électoraux».

Domingos Simões Pereira qui s’est également exprimé pendant le scrutin, a souhaité que «le résultat soit l’expression de la volonté du peuple guinéen».

D’après la CNE, les résultats du second tour seront proclamés mercredi 1er janvier. Environ 760.000 électeurs bissau-guinéens étaient appelés aux urnes pour élire leur président. Le président sortant, José Mário Vaz, candidat indépendant, a été écarté de la course, dès le premier tour.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>