Publié Le : lun, Déc 17th, 2018

Incidents aux élections locales partielles en Côte d’Ivoire malgré le dispositif sécuritaire

Malgré un important dispositif des forces de l’ordre, des incidents se sont produits dimanche lors des élections municipales à Port-Bouet, une des communes d’Abidjan et dans la cité balnéaire du Grand-Bassam.

En revanche aucun incident majeur n’est signalé  dans les quatre autres communes et deux régions de Côte d’Ivoire où les scrutins locaux avaient été annulés après le vote du 13 octobre.

A Port-Bouet, où des incidents violents avaient éclaté en octobre, de nouvelles violences ont eu lieu dimanche. Des individus ont caillassé une fenêtre du siège électoral du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le parti de l’ancien président Henri Konan Bédié. Selon des membres du PDCI, plusieurs personnes ont été «tabassées et dépouillées» devant le siège su parti.

A Grand-Bassam, cité balnéaire située à 30 km d’Abidjan, où les troubles post-électoraux avaient duré plusieurs semaines, une demi-douzaine de jeunes ont fait irruption dans la matinée dans les bureaux de vote traditionnellement favorables au PDCI Ils ont tenté de provoquer une bagarre et d’intimider les électeurs, selon plusieurs témoins oculaires.

Au centre Bassam 1, les files d’attente des électeurs s’allongeaient et la grogne montait dans l’après-midi, du fait de dysfonctionnements des tablettes biométriques servant à vérifier l’identité des votants, stoppant le scrutin, suivant la consigne de la Commission électorale indépendante.

Une bagarre a éclaté dans la matinée dans un fief du PDCI, le village de Mondoukou, à une dizaine de kilomètres de Grand-Bassam, entre des partisans des deux principaux candidats, RHDP et PDCI, rapidement contenue par les forces de l’ordre, selon des habitants.

Un incident sérieux s’est produit samedi à Divo (sud), où le responsable local de la jeunesse rurale du PDCI a été frappé et a dû être hospitalisé, selon la Ligue ivoirienne des droits de l’Homme.

L’éclatement de la coalition au pouvoir et regroupait le RHDP du président Alassane Ouattara et le PDCI, a rouvert le jeu politique, mais a entraîné d’importantes tensions entre les deux anciens alliés.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>