Publié Le : mar, Nov 27th, 2018

Le Maroc exige une réponse officielle de l’Algérie à la proposition de dialogue du roi Mohammed VI

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita a demandé une réponse officielle de l’Algérie à la « main tendue » par le roi Mohammed VI pour un dialogue bilatéral, en recevant lundi l’ambassadeur d’Algérie à Rabat.

La rencontre fait suite à la lettre adressée par l’Algérie au Secrétariat général de l’Union du Maghreb arabe (UMA), le 23 novembre, appelant à la tenue du Conseil des ministres des affaires étrangères de l’UMA.

Rabat par la voix de son ministre estime que cette approche « est sans rapport avec l’initiative royale », car « celle-ci est bilatérale, alors que la démarche algérienne s’inscrit dans le cadre de la relance de la construction régionale ».

En effet, dans son traditionnel discours de la Marche verte, mardi 6 novembre, le souverain chérifien avait proposé « la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation ». Et le souverain d’affirmer : « Nous réitérons notre engagement à œuvrer main dans la main avec nos frères en Algérie ».

Lors de cette entrevue avec l’ambassadeur d’Algérie à Rabat, le ministre marocain des Affaires étrangères a réitéré le souhait du Maroc d’obtenir une réponse officielle des autorités algériennes à la volonté de voir se mettre en place un mécanisme politique de dialogue et de concertation avec l’Algérie, tel que défendu par Mohammed VI.

Le ministère marocain des Affaires étrangères se dit cependant « ouvert et optimiste quant au futur des relations entre les deux pays frères ».

Les relations entre le Maroc et l’Algérie sont plombées depuis des décennies par l’affaire du Sahara occidental. Alger   soutient politiquement et militairement  le mouvement séparatiste du Polisario, alors que Rabat rejette toute solution  autre que l’autonomie pour ses provinces du Sahara.

L’Algérie qui nie avoir un rôle dans le maintien du conflit sur le Sahara, a pourtant dû accepter, sur insistance du Conseil de sécurité de l’ONU et de l’émissaire onusien Horst Köhler, de prendre part à la table ronde sur le Sahara, prévue les 5 et 6 décembre à Genève.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>