Publié Le : jeu, Mar 3rd, 2011

Madagascar : Le prix du kilo de riz inabordable

La République de Madagascar, Etat Africain situé dans la partie occidentale de l’océan indien, est aujourd’hui touchée par une grande crise alimentaire due à la flambée du prix de l’aliment de base du pays. Selon les estimations de l’Observatoire du riz, un organisme financé par l’Etat et dont le rôle consiste à surveiller le prix du riz, celui-ci a presque doublé depuis le début de l’année 2009.

Rappelons que cette inflation a suivi l’instabilité politique du pays, qui a débuté lors des manifestations organisées contre le président Marc Ravalomanana en janvier 2009 et abouti, en mars 2009, à la prise de pouvoir d’Andry Rajoelina, soutenu par l’armée. En effet, ces conflits ont incités l’Union Africaine (UA) à imposer des sanctions, et les pays donateurs à suspendre toutes les aides versées à la République de Madagascar. De plus, l’augmentation du prix du riz dans ce pays compté parmi les plus pauvres du monde, s’explique par la flambée mondiale des prix des vivres d’une part ainsi que de deux années de ralentissement économique d’autre part.

Passé à près de 2 000 ariary (un dollar américain) le Kilo, le riz est pratiquement devenu un produit de luxe à Madagascar, selon les propos d’une vendeuse de riz au marché principal d’Antananarivo la capitale. La hausse du prix du riz a entrainé d’énormes conséquences dans ce pays vu la place occupée par cette denrée dans les habitudes culinaires des malgaches et le faible pouvoir d’achat de cette population. Ainsi, les habitants d’Antananarivo on réduit leur consommation de moitié en adoptant des stratégies de survies telles que l’abandon du petit déjeuner ou la consommation d’autres aliments tels que le manioc ou le maïs.

Pour sa part, le gouvernement Malgache essaye de trouver des solutions à ce problème à travers de nombreuses initiatives à savoir, la baisse du prix du kilo de riz ramené à 1 180 ariary (0,59 dollar américain), l’importation de milliers de tonnes de riz et la suppression des droits et taxes à l’importation.

Displaying 4 Comments
Have Your Say
  1. jea dit :

    Mais de quelle crise alimentaire faites-vous allusion, à des kilomètres ? C’est fou ce que la génération de journalistes africains francophone ont attrapé le virus du catastrophisme. A moins que vos sources soient… pollulées ?

    • Franck Ranaivo dit :

      Ce journaliste dit la vérité : on voit que vous n’habitez pas ici à Madagascar ou vous ne vous informez pas !

  2. luc dit :

    Madagascar

    5 millions d’habitants en 1960
    20 millions d’habitants en 2010
    30 millions d’habitants prévus en 2025
    47 millions d’habitants prévus en 2050

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>