BAD : Injection de 10 milliards de dollars contre les changements climatiques

01La Banque africaine de développement (BAD) continue sa mission pour une Afrique dépolluée. C’est dans ce sens qu’elle a prévu de renforcer le budget de lutte contre le changement climatique jusqu’à 10 milliards de dollars pour la période 2011-2015. Le vice-président de la BAD a tenu à signaler cette décision à l’ouverture de la troisième Conférence sur les changements climatiques et le développement en Afrique (CCDA-III), tenue la semaine dernière à Addis-Abeba.

Pour les responsables de la BAD, l’Afrique doit saisir les opportunités de la technologie pour faire face aux défis qui se dressent devant elle. L’une des premières priorités  concerne  l’énergie. Le continent est sous-alimenté en énergie électrique face à une population sans cesse croissante. Ce  déficit a donc conduit à une forte consommation du bois pour les besoins ménagers ainsi que celui des énergies fossiles.

Dès lors, les populations aussi bien rurales qu’urbaines deviennent les premières causes de la déforestation du continent et de l’augmentation des gaz à effet de serre. Ces deux facteurs constituent un danger pour l’environnement et des causes majeures en matière de dérèglement climatique. C’est pour cette raison que la BAD décide d’œuvrer aux côtés des acteurs africains en vue limiter les dégâts dans le changement climatique.

Dans le même cadre, plusieurs initiatives ont été prises. Entre 2011 et 2012 déjà, l’institution bancaire avait alloué un budget de 4,3 milliards de dollars Un autre programme baptisé ClimDev Afrique a été lancé pour favoriser la résilience climatique sur l’Afrique. Pour ce faire, une somme de 800 millions de dollars sera mise à disposition pour les 10 prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.