Tchad : membre non-permanent au Conseil de Sécurité

topelementLe vote qui s’est tenu jeudi à l’Assemblée générale des Nations Unies fait du Tchad un membre non-permanent du Conseil de Sécurité pour un mandat de deux ans.

Cette élection,qui intervient après plusieurs discussions de l’Assemblée ainsi que de multiples sollicitations des autorités tchadiennes, est le fruit de « la reconnaissance des efforts faits par le Tchad dans le cadre de la paix, de la stabilité, de la sécurité et du développement ».

En effet,le rôle tenu par cet Etat dans la libération du nord Mali, particulièrement dans la mise en place du processus démocratique, et dans la crise actuelle de la République centrafricaine, témoigne de la volonté de cet Etat à créer et à œuvrer pour la paix et la sécurité internationale. Une ambition conforme à la tâche assignée par la Charte des Nations Unies au Conseil de sécurité. Conformément à son article 24§1, elle énonce qu’« afin d’assurer l’action rapide et efficace de l’Organisation, ses Membres confèrent au Conseil de Sécurité la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales … ».

Outre le volet sécuritaire, il importe de relever que le gouvernement tchadien a entrepris différents projets qui s’inscrivent dans la perspective de son développement.Il s’agit, entre autres, des stratégies et politiques mises en place dans le cadre du Programme national de développement et le Plan de développement de l’agriculture au Tchad pour apporter les réponses idoines aux questions de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition.

Quoi qu’il en soit, le Tchad est élu pour la première fois membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU. Une nouvelle qui ne  déplait guère aux autorités qui estiment bien cette nomination est bien méritée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.