Côte d’Ivoire :Le prix du cacao revu à la hausse

cacao_ivoire8978Le gouvernement ivoirien a avalisé mercredi la hausse du prix d’achat garanti aux planteurs de cacao. Une très bonne nouvelle pour cette corporation en ce début de campagne.

Désormais, les acheteurs de fèves devront payer 1,5 dollar par kilo de cacao aux paysans ivoiriens. C’est le nouveau tarif adopté par le gouvernement, au cours de la campagne 2012 – 2013, la même quantité coûtait 1,45 dollar. Même si cette augmentation de 3,4 % semble dérisoire, elle est certainement très importante aux yeux des bénéficiaires. Ces derniers ont connu une baisse de revenus il y a quelques années à cause des diverses malversations dont la filière cacaoyère était le théâtre.

Actuellement, les autorités de tutelle prennent toutes les mesures nécessaires pour que le prix soit respecté. Il  revient donc au Conseil du Café Cacao (CCC), structure rétablie depuis déjà deux ans, de faire appliquer cette disposition. Cet organisme rachète le gros de la production des paysans. Durant la dernière campagne, le CCC a déboursé 2 milliards de dollars pour acquérir 1,415 million de tonnes de cacao. Ce volume équivaut à 75 % de la récolte ivoirienne, proportion qui est d’ailleurs l’objectif annuel d’achat du CCC depuis 2012.

Mais le dispositif mis en place par l’Exécutif ivoirien ne sied pas à tous les cacaoculteurs. Et, particulièrement, aux adhérents au Syndicat national agricole pour le progrès des producteurs de Côte d’Ivoire (SYNAPA-CI), qui réclament 2 dollars de prix d’achat garanti. S’il n’obtient pas gain de cause, ce groupe pourrait boycotter la nouvelle campagne. A cette revendication, le gouvernement ivoirien continue de répondre que le barème fixé correspond à 60 % du prix international du kilo de fèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.