Kenya : un contrat de 5 milliards avec la Chine

5769363-8600675La Chine est connue pour être l’usine du monde mais en Afrique, elle est surtout connue pour être l’architecte et l’ouvrier des grands travaux. Après la rencontre des chefs d’Etats chinois et kenyan, les deux pays ont signés un contrat sur des projets énergétiques et la construction d’une ligne ferroviaire. La somme totale à engager pour ces travaux est de 5 milliards de dollars. Le chemin de fer devra relier le port de Mombassa à Malaba, en Ouganda. A travers ce nouveau partenariat la Chine marque un point étant donné qu’elle a toujours été taxée de prédatrice des ressources minières en Afrique. L’actuel chef d’Etat chinois, Xi Jinping, a affirmé que l’empire du milieu serait désormais aux cotés du continent noir dans son processus de développement, aussi bien en termes d’infrastructures que de services.

Avec ce chemin de fer, le port de Mombassa serait connecté au marché de toute la région d’Afrique de l’est, y compris une partie de celui de l’Afrique centrale. Ce contrat n’est qu’un aspect de la coopération sino-kenyane. Selon Xi-jinping, la Chine soutien les efforts d’industrialisation du Kenya et surtout la mise en place d’une chambre de compensation, dans la première économie de l’Afrique de l’est, pour les opérations en yuan. Ainsi, la Chine fait d’une pierre deux coups. En diversifiant son type d’intervention en Afrique, elle place également ses pions pour lancer une finance mondiale au yuan. La Chine a déjà réussi un accord avec le japon pour une convertibilité directe yen-yuan en transaction bilatérale. Des études sont menées au sein du groupe des BRICS pour revoir la suprématie du dollar et de l’euro sur le marché international. Le Kenya pourrait devenir une des premières régions du monde à l’expérimenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.