Niger : AQMI aurait kidnappé deux français à Niamey

Plusieurs éléments convergents poussent à penser qu’Al Qaeda au Maghreb Islamique, connue sous son acronyme AQMI, a réussi hier à effectuer un double enlèvement de ressortissants français dans la capitale nigérienne Niamey. En effet, la plupart des témoins de la scène qui s’est déroulée dans un restaurant du quartier d’affaires de la capitale  évoquent des « hommes enturbannés », « à la peau claire » et « parlant arabe » pour désigner les ravisseurs  de deux expatriés français originaires de Tourcoing. Pour le pouvoir nigérien, le fait qu’AQMI puisse effectuer un enlèvement au cœur de la capitale est une très mauvaise nouvelle, à l’aube d’échéances électorales cruciales pour le processus de démocratisation de ce pays très pauvre. En effet, le Niger est au centre de toutes les spéculations régionales quant à son avenir, après que le Président Mamadu Tandja, qui avait effectué un tour de passe-passe juridique-à travers un  référendum invalidé par la cour constitutionnelle-  pour se maintenir au pouvoir, aie été déposé par l’armée le 18 Février 2010. Profitant de l’instabilité du pouvoir et de la période de transition qui précède les futures élections présidentielles devant se dérouler au printemps, il est plus que probable qu’AQMI se soit enhardie, quitte à se risquer à monter un kidnapping au cœur de Niamey. Pour Paris, ce kidnapping porte à sept le nombre de ses ressortissants qui seraient aux mains de la nébuleuse islamiste du Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.