Dangote et la plus grande usine d’engrais au Nigéria

Aliko-Dangote2Le groupe Dangote financera l’édification de la plus vaste usine de fertilisants sur le territoire nigérian. C’est ce que le ministre de l’Agriculture, M. Akinwumi Adenisa, a annoncé samedi dernier à Kano à l’occasion d’une réunion de l’Association nigériane des Chambres de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Agriculture.

D’environ 3,5 milliards de dollars, c’est le montant que le groupe Dangote compte investir pour doter le Nigéria de sa plus grande usine d’engrais. Celle-ci devrait produire 2 200 tonnes d’ammoniac et 7 700 tonnes d’urée granulée au quotidien. En fait, le gouvernement nigérian est entrain de développer, à l’heure actuelle, un important Programme de Transformation Agricole (ATA). Dans le cadre de cette initiative, le ministère de tutelle avait sollicité la contribution de certains acteurs du secteur, lot dont fait partie le groupe Dangote. Bien que celui-ci doit sa réputation au ciment et aux produits agroalimentaires, il a également des activités dans les fertilisants. D’où, fort probablement, son intérêt suite à la demande de l’Exécutif nigérian.

En dehors du groupe Dangote, le ministre de l’Agriculture a tout de même recueilli certains engagements. A titre d’illustration, l’entreprise indonésienne Indorama, approchée par les officiels nigérians lors du dernier Forum Economique Mondial, est prête à débourser 2,5 milliards de dollars pour la construction d’une autre usine d’engrais. Par ailleurs, beaucoup d’autres grands noms du secteur des engrais sont intéressés par le projet nigérian : des entreprises comme Monsanto Company, Dupont et Syngenita en font partie. Cet engouement est certainement dû à l’impact que pourrait avoir l’ATA en cas de réussite, à savoir la hausse de la production agricole au Nigéria. De ce fait, le pays atteindra la sécurité alimentaire. Tels sont les objectifs de  ce programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.