Rwanda : Contre-attaque médiatique

kagame-m23Une opération médiatique d’envergure a été organisée par le Rwanda pour prouver sa bonne foi dans l’affaire des M23 à l’Est du Congo. Kigali aurait crée un camp, spécialement aménagé pour accueillir les ex-rebelles du M23, désireux de revenir à la ville civile.

Actuellement, il y aurait environ 700 personnes dans le camp. Ces rebelles auraient quitté leurs unités après des affrontements avec des factions rivales à l’Est de la RDC. Une fois au Rwanda, ils auraient été désarmés et regroupés dans le camp de Ngoma.  Une visite officielle composée de plusieurs observateurs étrangers et journalistes a été organisé par Kigali à Ngoma. L’objectif avoué de Kigali était de se blanchir de toutes les accusations portées par Kinshasa sur son éventuel participation à l’activité du M23, et surtout sur les dernières allégations stipulant que Kigali hébergeait les rebelles congolais.

Alors que l’action rebelle du M23 continue sa croisade, le témoignage d’un jeune du camp a été plus que révélateur. Celui-ci affirme que son seul désire est de revenir à une vie de paysan. C’est le cas de tous les réfugiés du camp qui ont été interrogé. Ils affirment tous qu’ils en ont fini avec l’aventure M23 et que les promesses pour lesquelles ils se sont lancés dans cette aventure tardent à venir.

Cependant, Kinshasa n’est pas encore convaincu de la bonne foi de son voisin. Pour les autorités congolaises, il s’agit d’un mascara, surtout que ces rebelles ont terrorisé les populations congolaises de l’est et qu’ils devraient répondre de leurs actes. Entre temps, ceux-ci sont calmement installés au Rwanda, jouissant d’une liberté de communication et de mouvement totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.