Ile Maurice : réticence et réserves sur les paiements d’impôts via le mobile

Ile Maurice réticence et réserves sur les paiements d’impôts via le mobileIl y a bientôt un mois que l’Ile Maurice a mis en place le paiement des impôts par SMS. Un accord entre l’opérateur téléphonique Orange et la direction des impôts a été signé pour mener à bien ce projet. Les contribuables ne devraient donc plus se déplacer vers les caisses du fisc pour payer leurs impôts. Cependant bon nombre des mauriciens ont montré leur réticence quant au paiement de leurs taxes par cette voie. Ils estiment que les risques associés à ce type de paiement sont nombreux. Les fonctionnaires mauriciens craignent notamment le vol d’informations confidentielles, la sécurisation du transfert des données ou encore  l’usurpation d’identité. Une autre difficulté relevée par l’opinion mauricienne est le fait que plusieurs entités entrent en jeu pour gérer les transactions. Par ailleurs, même si ce n’est pas encore le cas en Ile Maurice, la banque centrale s’inquiète que les transferts de sommes importantes via des téléphones portables, constituent un risque pour la stabilité financière.  En Ile Maurice, près de 93% de la population ont accès à la téléphonie mobile sur une population de 1,2 millions d’habitants. Malgré cette opportunité, la plupart des opérateurs n’offrent pas de service de paiement via mobile. Seuls quelques groupes dont l’opérateur Orange, se sont lancés sur cette voie. Orange recense actuellement 15 000 clients abonnés à son service de paiement des frais étatiques. Il propose outre le paiement des impôts, la liquidation des factures d’eau et d’électricité.

Face au faible succès de ce nouveau type de paiement d’impôts, le gouvernement mauricien se veut rassurant. Le ministre des finances a affirmé que cette innovation permettrait de réduire la pression sur les commis de l’Etat et de mettre fin aux habituelles longues files d’attente devant de nombreux guichets des services publics. Il souhaite même que d’autres agences  publiques emboîtent le pas au service d’impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.