Le Roi du Maroc attendu vendredi à Dakar

Le Roi du Maroc attendu vendredi à DakarLe Roi Mohammed VI du Maroc quitte son pays, dans moins de 24 heures, pour une nouvelle tournée africaine qui le conduira au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Gabon. Des pays avec lesquels le royaume chérifien entretient déjà d’excellentes relations au plan diplomatique, politique, économique, culturel et religieux.
Le souverain marocain est devenu très familier auprès des populations d’une quinzaine de pays, où il s’était déjà rendu parfois à deux ou trois reprises, en visite officielle depuis sa succession à son défunt père, Feu Hassan II, en été 1999.
Le Roi Mohammed VI va effectuer à compter de ce vendredi 15 mars, des « visites officielles » dans trois pays d’Afrique francophone, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Gabon, a annoncé le Palais royal dans un communiqué diffusé mercredi, sans préciser ni la durée ni les dates de son passage dans les trois pays.
Depuis qu’il est Roi du Maroc, Mohammed VI entreprend régulièrement des visites officielles dans les pays d’Afrique noire, avec lesquels le Maroc entretient des liens de coopération étroite dans divers domaines d’activités économiques même si le volume des échanges reste handicapé surtout par l’absence de moyens logistiques et de transport (terrestre, aérien et maritime) réguliers et adéquats.
Le Maroc qui a quitté il y a près de trente ans, l’ancienne Organisation de l’unité africaine (OUA), l’actuelle Union Africaine, mais cela ne l’a pas empêché de garder de bons rapports surtout avec les pays d’Afrique de l’Ouest et sub-sahariens. Les échanges sont constamment en progression à telle enseigne qu’ils donnent l’impression que le Maroc siège toujours au sein de l’organisation panafricaine.
Il s’agit d’une vision stratégique que le souverain alaouite a adoptée dès le début de son règne, dans le souci de maintenir et de consolider l’ancrage de son royaume à ses racines africaines tout en développant ses rapports d’échange et de coopération avec son principal partenaire économique qu’est l’Union Européenne.
Pour preuves, de grandes entreprises marocaines (Banques, Royal Air Maroc, Maroc Telecom etc) sont bien introduites sur les marchés de nombreux pays africains comme le Sénégal, le Mali, le Gabon ou la Mauritanie. Cette présence des institutionnels publics et privés va crescendo, surtout après l’éclatement de la dernière crise économique et financière qui frappe de plein fouet les économies du vieux continent, au moment où les économies africaines font preuve d’une bonne résilience.
Les visites royales donnent non seulement une forte impulsion à la coopération qu’entretient le Maroc avec ces pays africains, mais elle crée à chaque fois, de nouvelles opportunités d’investissement pour les opérateurs marocains et africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.