Ghana : intensification de la coopération avec le Canada

Ghana intensification de la coopération avec le CanadaLe Canada et le Ghana vont développer un nouvel axe de coopération. Au cours de sa visite au Ghana, le ministre canadien du commerce international a annoncé qu’Ottawa va assister Accra dans la mise en place d’un système foncier efficace pour une meilleure gestion des ressources naturelles. Pour le ministre, la mise en place d’un régime foncier clair et prévisible en région rurale, ainsi que la modernisation des services fonciers contribueront à une amélioration de la production agricole. Ainsi, l’initiative permettra de faciliter l’accès aux aliments nutritifs dans le pays, de consolider la sécurité alimentaire et de soutenir la croissance économique. Par ailleurs, le ministre était accompagné de plusieurs entreprises canadiennes d’extraction minière. Ces compagnies sont venues pour prospecter les secteurs de mine, des infrastructures et de l’éducation sur le territoire ghanéen. Le Ghana est la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest. Le pays dispose de réserves importantes d’or et se place en 8ème position parmi les producteurs d’or à l’échelle mondiale, juste après le canada. A ce jour, près de 19 sociétés canadiennes exercent déjà au Ghana et représentent ensemble un investissement cumulé de près de 3 milliards de dollars. Outre le secteur minier, celui de l’énergie pourrait également intéresser les entreprises canadiennes.

En effet, le Ghana envisage une augmentation de 2500 MW de sa capacité électrique. Le pays en aurait besoin pour valoriser ses ressources en gaz naturels. Avec 60% de la population active travaillant dans le secteur agricole, l’économie du pays reste dominée par le travail de la terre. Le cacao est le produit le plus cultivé du pays pour une production annuelle de 700000 tonnes. L’industrie extractive quant à elle, ne représente que 12% du PIB. Par ailleurs, le pays demeure l’un des modèles de l’Afrique sur le plan politique, avec des élections sans heurts et un des systèmes les moins corrompus d’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.