RD Congo : les présidentielles se préparent déjà !

Cette semaine, la politique de la République Démocratique du Congo a connu une suite d’évènements tous liés à Novembre 2011, date du scrutin présidentiel.D’abord, Joseph Kabila, dans son discours sur l’état de la nation, a fait le bilan de la dernière de ses 4 années au pouvoir. Les députés devant lesquels il s’est adressé, retiendront certainement comme haut fait l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, un point positif que le président congolais pourra utiliser en période de propagande, mais aussi les problèmes récurrents et non encore résolus de couverture en eau et en électricité.Quant à Etienne Tshisekedi, après son retour à Kinshasa, le vieil opposant a tenu le congrès de l’ »Union pour la Démocratie et le Progrès Social ». Ces assises visant à réunifier et réorganiser le mouvement en vue de la prochaine bataille électorale se sont clôturées en apothéose avec l’investiture du président national comme candidat du parti aux présidentielles.Parmi les invités issus des formations politiques amies figurait l’ex-secrétaire général du parti présidentiel, et ancien président de l’Assemblée Nationale, Vital Kamerhe. Ce dernier, en disgrâce après avoir remis en question les décisions du chef de l’Etat, a fortement animé la scène politique congolaise en démissionnant de son poste de député, lançant dans la foulée un nouveau parti politique, l’ »Union pour la Nation Congolaise » et se déclarant par la même occasion candidat à la présidence.Le plus surprenant, c’est que tous ces évènements se déroulent douze mois avant les échéances électorales. Cela donne un avant-goût de l’effervescence qui émaillera sûrement les épisodes de la quête à la magistrature suprême congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.