Niger : les opérateurs téléphoniques à l’amende

Le Conseil National de Régulation Multisectorielle (CNR) au Niger a décidé de frapper les opérateurs de téléphonie mobile de sanctions financières. Ceux-ci devront s’acquitter d’amendes pour cause de nombreuses irrégularités. « Toutes les compagnies de téléphonie ont été sanctionnées à verser des amendes au Trésor Public pour des manquements divers constatés dans le cadre de leurs activités au Niger », a annoncé mardi le président du CNR, M. Al Moustapha Boubacar, lors d’une conférence de presse. L’autorité de tutelle a effectué, à maintes reprises, des contrôles au sein des installations de ces entreprises. Ces opérations, menées par la Direction Sectorielle des Télécommunications, ont révélé un écart entre les engagements officiels de ces opérateurs téléphoniques et leurs procédures habituelles. Aussi, le CNR n’a pas eu d’autre choix que de les rappeler à l’ordre : en tout, ces compagnies verseront 7,25 millions de dollars américains à l’Etat nigérien. Plus précisément, l’amende correspond à 3 % du chiffre d’affaire de l’opérateur, donc : 4,2 millions de dollars américains pour Celtel – Niger ; 1, 6 million de dollars américains pour Orange ; 800 000 dollars américains pour Sonitel ; 500 000 dollars américains pour Atlantique Télécom et, enfin, 150 000 dollars américains pour Sahel Com. Dans cette affaire, le Niger est doublement avantagé : non seulement, il donne un avertissement à toutes les autres entreprises de se conformer aux dispositions des cahiers de charge, mais, par la même occasion, le pays renfloue quel que peu ses caisses. Espérons que le message va passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.