Sénégal : Enquêtes sur les détournements de l’administration précédente

Par l’entremise de la Banque Mondiale, un juge suisse, M. Laurent Kasper Ansermet, est arrivé au Sénégal. Il y dirigera une série d’entretiens dans le cadre d’une enquête sur des biens publics détournés et placés à l’étranger lors de la présidence d’Abdoulaye Wade. Le Sénégal ne se laissera pas voler. Il veut récupérer ses avoirs transférés dans des pays occidentaux par les autorités de la législature précédente. Pour ce faire, l’actuel chef d’Etat, M. Macky Sall, n’a pas tardé à avaliser des investigations allant dans ce sens à son arrivée aux commandes. Heureusement pour lui, la Banque Mondiale, en collaboration avec l’Office des Nations Unies contre la Drogue et la Criminalité, avait proposé, en 2007, aux pays en développement, le Sénégal y compris, de les aider à remettre la main sur les biens mal acquis placés à travers le monde. Ainsi, M. Kasper Ansermet s’est rendu dans le pays ouest-africain sous mandat de la Banque Mondiale. Il va poursuivre un travail déjà entamé par les services locaux. Ceux-ci avaient écouté d’anciens dignitaires à l’instar du président du Sénat Pape Diop. D’autres sont même derrière les barreaux. Le Sénégal, déterminé à guérir de cette gangrène qu’est l’enrichissement facile et illicite, a institué une cour à cet effet. Dans l’agenda officiel, il est prévu que le juge suisse rencontre les responsables des contributions, des douanes et, également, des juristes comme les magistrats. Le travail d’éclaireur effectué par la Division des Investigations Criminelles (DIC) lui sera certainement d’une grande utilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.