Niger : Double financement de la Banque Mondiale

La Banque Mondiale a consenti deux prêts en faveur du Niger. Ce financement sera consacré à promouvoir la compétitivité et la croissance ainsi qu’à soutenir le budget national. 100 millions de dollars américains. C’est le montant global que la Banque Mondiale va mettre à disposition de Niamey sous-forme de prêt. La moitié de cette somme, soit 50 millions de dollars américains, sera investie dans un projet d’appui à la compétitivité et à la croissance. En clair, il s’agit d’appuyer des secteurs qui peuvent stimuler la croissance au Niger et, également, permettre la création d’emplois. Cette initiative se divise en trois phases : la première s’attèlera à améliorer l’environnement des affaires au Niger. Ce, dans l’optique d’attirer des investissements et d’induire le développement des entreprises. La deuxième phase s’accentuera sur certaines filières clé de l’économie nigérienne, à savoir l’élevage avec la viande et boucherie ainsi que les industries extractives. Du fait de l’importance de ces secteurs, ils peuvent avoir un impact sur la croissance du pays.  Le troisième et dernier volet encouragera l’intégration économique par le biais d’échanges entre le Niger et le Nigéria. Il s’agira de développer l’axe Kano-Katsina-Maradi, qui relie les deux pays. Le second financement, 50 millions de dollars américains aussi, est le premier versement d’un appui budgétaire valable sur 3 ans. Il servira à soutenir de multiples réformes initiées par le gouvernement. Celles-ci concerneront divers secteurs, dont l’agriculture, l’énergie et les finances publiques, et permettront le développement des compétences, la dotation en équipements et infrastructures ainsi qu’une meilleure utilisation des budgets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.