Sénégal : Troisième producteur mondial de zircon

Le Sénégal va bientôt faire son entrée dans le club très fermé des producteurs mondiaux de zircon, minerai duquel est tiré le zirconium. Ce métal est utilisé comme revêtement réfractaire et, également, en dentisterie. La mine de zircon est située à proximité de la localité de Diogo au nord de Dakar. C’est la Grande Côte Opération (GCO) qui aura l’honneur d’exploiter le troisième gisement de zircon au monde. En fait, ce privilège aurait pu revenir au groupe chimique américain Dupont. Celui-ci avait découvert les potentialités du sous-sol de Diogo dès l’aube des années 1990. Mais, faute d’assez d’intérêt mondial pour le métal, l’exploitation n’a pas suivi à l’époque. Ce n’est qu’en 2006 que l’australien Minerals Deposits Ltd (MDL) reprend pour vérification les données de son prédécesseur : après avoir investi 80 millions de dollars dans les prospections, la compagnie minière certifie non seulement de la présence du zircon, mais, aussi, de celle d’ilménite, un minerai contenant du titane. Ainsi, afin d’exploiter ce projet finalement évalué à 500 millions de dollars, somme un peu trop importante pour MDL, celui-ci fait appel au français Eramet. Les deux mettent sur pied la GCO. A son tour, cette société crée la Tizir, filiale en charge de l’exploitation du zircon, qu’elle détient à 90 %. Cette mine, dont l’exploitation va débuter en 2013, devrait couvrir 7 % de la production mondiale de zircon pour des réserves estimées à 3,2 milliards de tonnes. Comme le stipule son code minier, l’Etat sénégalais va bénéficier de 10 % des revenus de la production, soit 50 millions de dollars. Néanmoins, selon certains experts, les populations avoisinantes sont grandement exposées à la pollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.