Burkina-Faso : Une campagne cotonnière très ambitieuse …

532 000 tonnes. Tel est le chiffre de production que l’Association Interprofessionnelle de coton du Burkina – Faso (AICB) veut atteindre lors de la campagne 2012 – 2013. Ce collectif de cotonculteurs a donc revu ces objectifs à la hausse pour l’année commençante. C’était à l’occasion d’un point de presse le vendredi 13 avril dernier dans la capitale Ouagadougou. Afin d’atteindre cet objectif ambitieux, l’AICB a adopté quelques mesures. Il s’agit notamment de fixer les tarifs crédits des engrais à des prix imbattables. A titre d’illustration, le sac de 50kg du fertilisant de type NPKSB se vendra à 13 500 F CFA (27 dollars américains). La même quantité de l’engrais de type UREE s’échangera, quant à lui, à 15 500 FCFA (31 dollars américains). Cela ne pouvait être possible sans une subvention à hauteur de 22 milliards de F CFA (44 millions de dollars américains). Le gouvernent burkinabé s’est associé avec les sociétés cotonnières de la place afin d’encourager les cotonculteurs. Ainsi, a-t-il déboursé 10 milliards de FCFA (20 millions de dollars américains) à cet effet. Le reste n’a été complété que par les sociétés cotonnières (12 milliards de F CFA, 24 millions de dollars américains). Autre mesure, l’amélioration de l’accès au coton 1er choix en jouant sur le prix. Désormais, ce type de coton se vend 245 F CFA (0,5 dollar américain). Pour ceux qui n’en sont pas convaincus, l’AICB propose le coton de 2è choix à 220 F FCFA (0,44 dollar américain).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.