Tchad : Inauguration de la nouvelle cimenterie

Le Tchad vient de se faire construire sa propre cimenterie qui vient étoffer un secteur industriel très limité. Construite donc par l’entreprise chinoise CAMCE dans la région du Mayo Kebbi ouest, frontalière avec le Cameroun, le projet aura duré trente mois avec un coût global de 92 millions de dollars. Inaugurée en fin de semaine dernière par le Président Idriss Déby Itno, l’usine fabriquera du ciment cent pour cent tchadien et les prix viennent d’être révélés. En effet le prix de vente à la sortie usine du ciment a été fixé à 4.200 F CFA (8,44 dollars) le sac de 50 kg. Dans le même temps le prix maximum de vente au détail est plafonné à 6.500 F CFA (13 dollars), selon un arrêté du ministère du Commerce et de l’industrie. Ces prix doivent donc être respectés et appliqués comme ça se doit. « Toutes infractions aux dispositions seront passibles de peines prévues par les textes en vigueur » a précisé un arrêté du ministre du Commerce et de l’industrie contre les risques d’inflation artificielle. L’installation de cette nouvelle cimenterie va pouvoir renforcer le secteur industriel tchadien et le tissu économique car avant la construction de la cimenterie, les Tchadiens importaient du ciment du Nigeria, du Cameroun, et parfois même de l’Egypte.

En outre, le ciment importé était vendu à 11.000 F CFA (22 ,12 dollars) le sac de 50 kg sur le marché national contre 6.500 actuellement. La capacité de production de cette cimenterie s’élève à 200.000 tonnes de ciment de type Portland 32,5 et 42,5 par an. Toutefois cette production ne satisfait pas encore la demande car les besoins de consommation du Tchad sont estimés à 700.000 tonnes ; encore du chemin et progrès à faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.