Togo : De grandes ambitions agricoles …

Jeudi dernier, le Premier Ministre togolais, M. Gilbert Houngbo, a procédé au lancement du Programme National d’Investissement Agricole pour la Sécurité Alimentaire (PNIASA). Par le biais de cette initiative, le gouvernement togolais entend développer l’agriculture. Dans cette optique, il a placé la barre très haute : le PNIASA vise d’atteindre 6 % de croissance agricole à l’horizon 2015. Aussi, a-t-il été scindé en trois axes. Il s’agit, en premier lieu, du Programme d’Appui au Développement Agricole du Togo (PADAT). Ce volet a pour vocation d’améliorer la production du maïs, du manioc et du riz, trois des principales céréales consommées au Togo. En outre, il doit également s’occuper de développer les infrastructures agricoles et rurales. Le Programme d’Appui au Secteur Agricole (PASA) constitue le deuxième volet du PNIASA. Il se focalisera sur la transformation, l’amélioration et l’accès aux marchés des cultures vivrières togolaises. Bien entendu, il ira un peu plus loin pour traiter également les questions des cultures d’exportation. Enfin, le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) peut être considéré comme l’intelligentsia du système. Il va s’adonner à la recherche et au conseil agricole. Proposer des technologies, notamment, pour les cultures vivrières, sera également son rôle. A ses grandes ambitions, le PNIASA a voulu également lié un financement conséquent. Ainsi, le gouvernement prévoit d’y consacrer 600 milliards de FCFA (1,2 milliard de dollars américains). Actuellement, le travail avec des partenaires techniques et financiers lui a permis de sécuriser 150 millions de dollars américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.