Mali – Angola : Un accord sur la recherche d’hydrocarbures

Mardi 1er novembre dernier à Bamako, le ministre malien des Mines, M. Amadou Cissé, et le représentant de la société Petro Plus Angola Ltd, M. Miclet, ont signé une convention les liant dans la recherche du pétrole. Celle-ci se fera sur les blocs 1A et 1B du bassin de Taoudéni. Les mêmes champs serviront également à l’exploitation, au transport et au raffinage des ces hydrocarbures gazeux ou liquides. Le moins que l’on puisse constater, c’est que la partie angolaise a de sérieuses ambitions d’exploitation au Mali. Pour preuve, selon les termes de la convention, elle va débourser pas moins de 25 milliards de FCFA (50 millions de dollars américains) dans la recherche sur le bloc 1A et, ce, durant les 4 premières années de son installation. Egalement, au cours de la même période, elle s’est engagée à investir au minimum 21 milliards de FCFA (42 millions de dollars américains) sur le bloc 1B. Ce qui fait, au total, un investissement de 92 millions de dollars américains. Autre chose intéressante, vu l’expérience de l’Angola en matière pétrolière, la société Petro Plus s’est proposée de promouvoir la recherche des hydrocarbures au Mali, pays qui fait ses premiers pas dans le domaine (sur 29 blocs pétrolifères, seuls 14 ont été présentement distribués à des investisseurs). Concrètement, avec la collaboration de l’Autorité pour la Promotion de la Recherche Pétrolière au Mali (AUREP), elle va organiser la formation et le perfectionnement des administrateurs maliens travaillant dans le secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.