Nigéria : La Banque Mondiale au chevet de l’environnement

Mercredi dernier, M. Abu Amos de la Banque Mondiale, spécialiste des questions liées à l’environnement  a annoncé que celle-ci s’apprête à accorder au Nigéria un financement à hauteur de 515,3 millions de dollars américains dans le but d’améliorer ce secteur. Cette information a été communiquée après une rencontre entre la Directrice de l’institution financière internationale au Nigéria, Mme Marie Françoise Marie Nelly, et  la Ministre de l’Environnement, Mme Hadiza Mailafia. Comme beaucoup de pays africains, le Nigéria souffre des problèmes environnementaux parmi lesquels celui du changement climatique semble pointer au premier rang. C’est d’ailleurs à cause de cela que les inondations s’y multiplient ces dernières années selon l’avis de certains experts.

Aussi, le soutien financier proposé par la Banque Mondiale tombe à point nommé. En dehors des problèmes attachés au changement climatique, cette somme servira à la gestion des bassins, à contenir les érosions et à la protection de l’environnement. Selon Mme Marie Nelly, cet apport revêt encore plus d’importance lorsqu’on se projette dans quelques années. Car, si les difficultés engendrées par les aléas environnementaux ne sont pas réglées, cela risque de perturber les projets de développement dans lesquels le Nigéria s’est engagés dans le cadre de la Vision 2020. A cela, la Banque Mondiale envisage également de contribuer, mais toujours dans un souci de préservation de l’environnement. D’après un de ses experts, elle va renforcer les capacités du gouvernement et du secteur privé en ce qui concerne l’exploitation des énergies renouvelables. Cela entraînera la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.