Afrique du Sud : une proposition d’augmentation des salaires

La commission indépendante pour la rémunération des fonctionnaires publics a demandé une augmentation de salaire pour les fonctionnaires publics partant du président et son cabinet, passant par le premier ministre, les juges, les magistrats, les députés, les MPLs, les maires jusqu’aux conseillers municipaux des villes.
Selon la commission, l’évaluation en pourcentage de cette augmentation tient compte des tendances de l’indice des prix à la consommation, du marché national aussi bien dans le secteur publique que privé et des appréciations des parties concernées.
L’augmentation proposée reste cependant inférieure aux 7 % approuvé par le président Jacob Zuma pour l’année fiscale 2010/2011.
En cas d’adoption de cette augmentation le salaire du président Zuma s’élèverait à 2,485 millions rand  l’an (350 000 dollars US/an) alors que ceux des ministres et députés seront respectivement de 1,9 millions de rand l’an (270 000 dollars US/an) et 1,5 millions de rand l’an (210 000 dollars US/an). Le vice président Kgalema Motlanthe quant à lui devra toucher un salaire de 2,2 millions de rand l’an (310 000 de dollars US/an)  autant que le président de l’assemblé nationale, Max Sisulu, ainsi que le procureur général.   Les députés de leur coté verront leurs salaires atteindre 843 000 rands l’an (120 000 dollars US/an). Aussi, le premier ministre devra recevoir  1,7 millions de rand l’an (240 000 dollars US/an) et les maires 1 million de rand l’an (140 000 dollars/an).
Cette proposition intervient alors que l’économie mondiale est en ralentissement, que plusieurs pays prennent des mesures d’austérité et que le pays lui-même traverse une période difficile dans sa politique d’emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.