CEDEAO : Création d’une grande compagnie maritime

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est sur le point de mettre en place un projet qui pourrait radicalement changer l’état de l’économie africaine, en particulier, celle de l’Afrique de l’Ouest. En effet la CEDEAO en partenariat avec la Fédération des chambres de commerce d’Afrique de l’Ouest, et sous l’initiative du directeur général de la Banque d’import-export du Nigeria (NEXIM), Monsieur Roberts Orya, envisage lancer le projet SEALINK. Ce projet ambitionne de créer une grande compagnie maritime qui relierait tous les pays de la côte ouest africaine, ceci dans le but de faciliter les échanges commerciaux, de renforcer les flux transactionnels entre les pays et d’assurer le transport régulier des marchandises entre les Etats membres de la CEDEAO. Longtemps critiquée pour son manque de vision et surtout pour l’absence d’un projet de loi sur la libre circulation de ses ressortissants, la CEDEAO par un tel projet va redonner de l’espoir à tous les pays membres de cet organisme. D’un montant total estimé à plus de 61,5 millions de dollars, ce projet est actuellement en phase de structuration juridique avant d’être validé et exécuter. Quant aux moyens de financement, il est prévu une levée de fonds qui débutera à partir de début novembre. Par ailleurs pour les modalités de financement il a été retenu, 60 % de fonds propres et 40 % de dette. En ce qui concerne les 61,5 millions de dollars, coût du projet, il a été précisé que 60 millions  seront consacrés aux équipements et au fonds de roulement tandis que les 1,5 millions seront destinés à une campagne de sensibilisation pour faciliter la levée de fonds. D’après l’étude qui a été menée sur le projet, il ne suffira que de trois ans pour voir les premiers dividendes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.