La présence chinoise dans le secteur des industries

Pour contribuer à l’industrialisation de l’Afrique, la Chine a installé des industries dans plusieurs pays, tels que l’Afrique du Sud, le Nigeria, la Zambie, l’Angola et le Kenya. Elle a ainsi autorisé l’installation de 19 parcs industriels depuis 2006, dont 2 au Nigeria et un en Zambie. Mais le made in China a envahi les secteurs du textile et du cuir et inquiète à la fois les entreprises familiales, les grandes régions textiles et le gouvernement. Car ça ralentit le développement des industries locales et entraine la délocalisation en Chine des petits fabricants. Avec des produits moins chers provenant de ses industries, elle arrive donc à concurrencer ceux des pays africains et augmenter ses parts du marché. En Afrique du Sud, la société Frame Textiles a subi la concurrence du textile chinois et a été obligée de licencier des employés pour ne pas faire faillite. C’est pourquoi le textile chinois représente aujourd’hui plus de 75% du marché sud-africain. L’Angola et la Chine ont décidé d’élargir aussi leur coopération dans le domaine de l’industrie. La Chine profite de la main d’œuvre nombreuse et bon marché pour faire marcher son industrie. Face à tout ceci l’on se demande ce que vont devenir les industries africaines si des stratégies ne sont pas mise en œuvrer pour y remédier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.