Afrique du sud : Une nouvelle dépréciation du Rand

Le Rand, monnaie sud africaine, vient de connaitre à nouveau son plus bas niveau depuis deux mois. Cette dépréciation est certainement causée par la grève des travailleurs sud africains dans le secteur des mines. Le Rand s’est déprécié de 1,7 % par rapport au dollar et de 0,8 % par rapport à l’euro entre le mois de mai et celui de juin.  La grève sud africaine, a déjà été à la base de lourdes conséquences dans le pays. Plusieurs stations d’essence sont à sec, entraînant ainsi une pénurie dans d’autres domaines. Cette situation a généré une inflation sans précédent et donc une dépréciation de la monnaie locale. Selon la banque de réserve sud africaine les salaires ont déjà augmenté de 23% depuis 2000, tandis que la productivité, a elle chuté de 20%. Cette réalité n’encourage pas les employeurs à hausser une fois de plus les revenus des travailleurs. En effet la baisse de la productivité accroît la fluctuation du Rand et perturbe le rendement économique sud-africain. La hausse des coûts du travail signifie aussi que moins d’emplois sont créés par des entreprises nationales. Les employeurs hésitent à embaucher  beaucoup de nouvelles personnes car ils savent que leur masse salariale va augmenter de 10 à 15% par an. En outre, les grévistes de leur côté ne décolèrent pas et continuent à réclamer la hausse de leur salaire. La situation actuelle est insoutenable car elle ne permet pas d’attirer les investissements étrangers dans les industries productrices d’emploi. La solution idéale pour rendre l’Afrique du sud compétitif serait d’harmoniser les croissances des salaires et de la productivité en parallèle. Au cas contraire, on assisterait à une dégradation spectaculaire de la balance extérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.