L’Afrique du sud peine à contenir la dépréciation du Rand

La Banque centrale sud-africaine vient  d’annoncer dans son rapport annuel publié ce mardi 14 juin 2011, que le pays vient d’enregistrer une perte pour la deuxième année consécutive dans la constitution de réserves en devises étrangères avec pour conséquence la dépréciation du Rand (Monnaie locale).  La Banque centrale avait  pourtant acheté près de 10,3 milliards de dollars de devises étrangères à des taux proches de zéro  et le trésor public avait augmenté ses dépôts à la Banque centrale à hauteur de 5,3 milliards de dollars l’an en vue d’alimenter le marché. Le gouverneur de la Reserve Bank, Gill Marcus souligne toutefois que sa banque avait mis tout en œuvre  avec l’aide du trésor national pour contenir cette situation, cependant la nécessité de contrôler l’impact des achats de devises sur la liquidité intérieure a tout même conduit à la dépréciation du Rand. En outre le même rapport  note  également que la crise  de la dette européenne  a créé de taux de change instables et un degré élevé de flux de capitaux. Madame Gill Marcus de la  reserve Bank  assure cependant que sa banque va utiliser la «flexible inflation-targeting » pour mener à bien la politique monétaire.  La Banque centrale d’Afrique du sud devrait à cet effet continuer à accumuler des réserves de change pour dompter la force du rand malgré la perte subie cette année.  La Banque de réserve n’est pas à but lucratif et continuera à prendre des décisions  pour contrôler le taux de change , avait insisté Gill Marcus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.