Guinée : Bolloré sur le port et les chemins de fer

gal-44992Déjà présent dans la gestion et la rénovation du port de Conakry, Bolloré Africa Logistics (BAL) reliera la capitale guinéenne à Kagbélen par voie ferroviaire. Ce géant français s’est vu confier l’acquisition du matériel roulant.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le gouvernement guinéen fait vraiment confiance à BAL. Depuis 2011, cette entreprise pilote l’expansion et la modernisation du terminal à conteneurs du Port autonome de Conakry (PAC). Des chantiers que le chef d’Etat guinéen Alpha Condé a visités la semaine dernière. D’après Jean-Michel Maheut, le patron de la filiale locale de Bolloré, les travaux  seront achevés en mai 2014. Le responsable en a profité pour expliquer au président en quoi  consistent réellement ces travaux. Lors d’une première étape, une surface de 5 hectares a été dégagée sur l’espace maritime, ce qui permettra l’extension des terre-pleins de stockage à hauteur de 2,7 hectares. La seconde étape consiste à prolonger, le quai en profondeur d’une distance de 600 mètres. Ces derniers travaux, en cours de réalisation avec la collaboration de China Harbour Enginnering, permettront l’accueil de navires de grandes capacités. L’ensemble de ces chantiers nécessite un investissement de 100 millions d’euros (133,3 millions de dollars).

 Ces éclaircissements ont vraisemblablement réjoui le dirigeant guinéen, qui a dévoilé une de ses intentions à la presse : confier la construction de la ligne ferroviaire Conakry – Kagbélen à BAL. Ce projet est aussi important que celui du port.Sa réalisation est estimée à 140 millions d’euros (186,7 millions de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.