Niger : Un don français en faveur de l’UAM

La semaine dernière, l’ambassadeur de France accrédité au Niger, et M. Mohamed Bazoum, Ministre nigérien des Affaires Etrangères et de la Coopération, ont signé une convention de financement destinée à la modernisation de l’Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM). Pour sa réalisation, cette initiative bénéficiera d’un appui français à hauteur de 1,25 million d’euros (1,75 million de dollars américains), ce, à travers le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP), l’instrument d’aide-projet de la diplomatie française.

En clair, cette somme permettra à l’UAM, d’abord, de mieux contribuer au développement du Niger en apportant, notamment, une formation de qualité à ses apprenants. Ainsi, pour atteindre cet objectif, l’établissement adoptera très prochainement le système LMD (Licence – Master – Doctorat) de manière effective, une approche didactique en vogue actuellement partout dans le monde et qui a déjà fait ses preuves. Ensuite, l’UAM puisera toujours dans ce don pour acquérir quelques outils et mettre en place des structures utiles à la formation de ses étudiants. Enfin, les autres universités nigériennes (Maradi, Tahoua et Zinder) et, également, les instituts universitaires de technologie devront, de même, tirer profit de l’appui français. Tout cela nécessitera donc une gestion rigoureuse de la part des autorités nigériennes car le financement devra balayer plusieurs axes de l’enseignement supérieur.

En tout cas, la coopération franco-nigérienne semble avoir de beaux jours devant elle. Déjà, le pays avait été élevé au rang d’exemple de démocratie lors du dernier sommet du G8 et, cela, particulièrement, par la France. Celle-ci montre par là qu’elle compte bien être présente pour accompagner le Niger sur cette bonne voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.