Ghana: La compagnie Maxam Ghan écope d’une amende d’un million de dollars suite à la mort de 13 personnes

Maxam Ghana, la compagnie ayant fabriqué les explosifs, mise en cause après l’explosion d’un camion ayant fait 13 morts en janvier dernier, a accepté de verser une somme d’environ 6 millions de dollars, dont un million d’amende, a indiqué mardi le ministre ghanéen des Ressources naturelles, Samuel Jinapor.

Dans un communiqué, Samuel Jinapor a accusé Maxam Ghana, la compagnie ayant fabriqué les explosifs, d’avoir violé les lois du pays relatives au transport de matières dangereuses.

«Au vu de la nature de toutes les circonstances ayant mené à cet accident tragique, j’ai imposé à Maxam une amende administrative en cédis (la monnaie nationale) équivalent à 1 million de dollars des Etats-Unis», a déclaré Samuel Jinapor. Après négociations, Maxam a accepté de payer 5 millions de dollars supplémentaires.

Dans un communiqué, Maxam Ghana, qui a été fermée depuis le drame en attendant les conclusions de l’enquête, a confirmé avoir accepté de régler ce montant, afin de garantir la continuité de son activité, de fournir ses clients et de protéger ses employés, mais a nié avoir enfreint la loi.

Un camion de ladite société, chargé d’explosifs avait pris feu le 20 janvier après son entrée en collision avec une moto et un autre véhicule, faisant 13 morts, selon les premiers éléments de l’enquête.

L’incident s’est produit aux environs de midi, et a dévasté une partie de la ville d’Apiate, située à environ 300 kilomètres à l’ouest d’Accra, la capitale de ce pays riche en ressources minières. Sept cent résidents locaux ont dû être déplacés, selon l’organisation nationale de gestion des catastrophes.

Les accidents meurtriers liés au secteur minier sont fréquents au Ghana. En juin 2021, au moins neuf personnes étaient mortes dans l’effondrement d’une mine dans le nord du Ghana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.