Gabon : Le PNUD soutient le PRONAGRUP

Mercredi dernier à Libreville, le gouvernement gabonais et le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), représenté par son responsable-résident au Gabon, M. Nadir Hadji-Hammou, ont paraphé une convention portant sur le financement du Programme National de Gestion Urbaine Partagée des Déchets Solides Ménagers (PRONAGUP).  Au travers de la signature de cet accord, le PNUD s’est engagé à verser, pour ce faire, une somme de 144 millions de FCFA (311 000 dollars américains) sur une période de trois ans. Celle-ci sera complétée par le gouvernement gabonais qui déboursera un montant de 168 millions de FCFA (363 000 dollars américains).

Le PRONAGUP concerne trois villes, à savoir, la capitale Libreville ainsi que Port-Gentil et Oyem. Il y permet la pré-collecte régulière des ordures ménagères dans les quartiers enclavés ne bénéficiant pas des services de la municipalité. Ainsi, le gouvernement gabonais peut poursuivre un de ses objectifs, celui de mettre fin à l’insalubrité publique. Et, par ricochet, le PRONAGUP permet la création d’emploi parmi les jeunes des villes concernées, lesquels s’y adonnent par dizaines depuis sa mise en place en 2004, selon les propos du représentant-résident du PNUD au Gabon. Comme les principales villes gabonaises servent déjà de pilotes au PRONAGUP, celui-ci serait encore plus avantageux si il s’étendait jusqu’à atteindre les milieux ruraux. Car, ces derniers aussi connaissent de sérieux problèmes de salubrité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.