IBM se réinstalle au Sénégal

Depuis lundi dernier, la multinationale « International Business Machines Corporation », plus connue sous le sigle IBM, a fait son retour au Sénégal après plus d’une décennie d’arrêt. En effet, l’entreprise avait mis la clé sous le verrou dans les années 1990 après un demi-siècle d’activités. Ainsi, en rouvrant une représentation à Dakar, le géant américain de l’informatique veut mieux investir le marché africain en général et, particulièrement, celui de l’Afrique de l’Ouest, lesquels sont porteurs. Aussi, le Sénégal a l’occasion d’être le chef de file de ce nouveau créneau dans la sous-région, laquelle, malgré les multiples efforts de ses différents gouvernements, reste insuffisamment pourvue en nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Comme de tout bon contrat d’exploitation, les deux parties en bénéficieront : selon Mamadou Ndiaye, directeur d’IBM au Sénégal, la multinationale américaine fournira «  des solutions et services de haute valeur permettant de répondre aux besoins croissants de ses clients » dans le pays. En plus, elle possède « plusieurs partenaires commerciaux » dans la sous-région, ce qui arrangera encore le Sénégal. De son côté, IBM profitera de l’importance du marché informatique sénégalais, lequel regorge d’opportunités d’affaire. Pour preuve, IBM a déjà décroché un contrat avec le ministère sénégalais de l’Economie pour la numérisation de certaines de ses activités. De même, le secteur privé a aussi divers besoins du même ordre.

Avec cette récente installation, le Sénégal clôt la longue liste des représentations africaines d’IBM (Maroc, Tunisie, Afrique du Sud, Ghana, Ile Maurice, …). Grâce à la diversité de ses activités, elle contribuera, à coup sûr, au développement de ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.