Appui budgétaire : L’Union Européenne soutient la relance ivoirienne

Après avoir récemment profité du soutien de la France, la Côte d’Ivoire bénéficie, à présent, de celui de l’Union Européenne. En effet, celle-ci lui a octroyé une enveloppe de 44 millions d’euros (près de 60 millions de dollars américains). Un appui financier destiné aux domaines agricole et judiciaire.

Le vendredi 6 Mai dernier, M. Andris Piebalgs, Commissaire Européen au Développement avait entamé sa tournée africaine en commençant par la Côte d’Ivoire. Affirmant que le pays d’Alassane Ouattara «  a besoin d’aide très vite », il a joint la parole aux actes en contractant deux accords avec les ministères de l’Agriculture et de la Justice, lesquels ont débouché à cet appui budgétaire. Concernant le volet agricole, 5 millions d’euros (près de 7 millions de dollars américains) serviront aux allocations versées aux paysans et 21 millions d’euros (28 millions de dollars américains) seront investis dans des programmes portant sur la culture du coton, la filière du sucre et des cultures vivrières. Quant au volet judicaire, des précisions concernant l’utilisation du financement n’ont pas encore été apportées.

Quand on parle de l’agriculture ivoirienne, on voit directement le cacao. Mais, curieusement, la filière ne figure pas dans ce projet. Selon le ministre ivoirien de l’Agriculture, de nombreux préalables doivent être réglés avant toute réforme de la filière cacaoyère, notamment, la vente du reliquat de la campagne précédente. Celui-ci s’estime à  400 000 tonnes de fèves. Quoi qu’il en soit, l’Union Européenne semble vouloir coopérer intensément avec la Côte d’Ivoire et se tient prête à soutenir le pays au moment opportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.