Publié Le : ven, Nov 20th, 2020

Liberia : La justice accède à une requête de l’opposition sur la tenue du référendum

Une décision de la Cour suprême datée de mercredi et rendue publique jeudi remet fortement en cause la tenue d’un référendum prévu le 8 décembre au Liberia sur une réduction de la durée du mandat présidentiel, une décision considérée comme un cinglant revers pour la présidence de George Weah.

La Cour suprême a accédé à la requête des Collaborating Political Parties (CPP), une alliance des quatre principaux partis de l’opposition qui réclamait un report de la consultation constitutionnelle qui devait être couplé avec les élections sénatoriales de mi-mandat du 8 décembre.

Quelque deux millions de Libériens sont appelés à approuver ou non huit amendements à la Constitution de 1986, dont un réduisant la durée du mandat présidentiel de six à cinq ans.

Les CPP dénonçaient le manque de transparence de la procédure et d’information du public, en particulier le fait que les amendements aient été regroupés par catégories pour être soumis à l’approbation, de sorte que les votants n’auraient à dire oui ou non que trois fois, et non pas huit.

«Dans l’esprit de la Cour, ceci (le regroupement des amendements) enfreint la lettre et l’esprit de la Constitution et la liberté de choix des citoyens», ont dit les juges.

Plus largement, les CPP disent craindre que cette révision ne serve au président Weah à s’affranchir de la limite de deux mandats.

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>