Délestage annoncé pour au moins 45 jours au Congo-Brazzaville

Des perturbations dans l’alimentation électrique sont encore annoncées pour les 45 jours par la Direction générale de la société « Energie Electrique du Congo (EEC) », principale fournisseur d’électricité au Congo-Brazzaville, a annoncé ce lundi au cours d’un point de presse, le directeur général de cette société, Louis Kanoha-Elenga.

Il a justifié ces délestages par la baisse de la production électrique de 150 MW sur près des 600 MW que fournit le réseau national.

« Pour des raisons de maintenance d’une des deux turbines de la Centrale à gaz de Pointe-Noire qui fournit à elle seule 300 MW, des perturbations seront observées dans les deux grandes villes du pays du 21 octobre au 5 décembre prochain », a-t-il indiqué, appelant tous les clients d’EEC à prendre des dispositions nécessaires.

Il a ajouté que « la conséquence de cette opération de maintenance normale, utile, nécessaire, parfois même obligatoire, est qu’il ne nous sera plus possible de garantir la distribution de l’énergie électrique à l’ensemble de notre clientèle de manière pérenne durant cette période », a précisé Kanoha-Elenga, ajoutant que « nous procéderons à une distribution rotative de l’électricité (des délestages) ».

Pour gérer au mieux la communication envers les clients, EEC mettra en place une équipe de pilotage afin de publier un programme de fourniture du courant électrique par zone.

Ces perturbations toucheront également l’interconnexion avec la République démocratique du Congo (RDC) qui est desservie également par l’actuel réseau national.

La conséquence directe de ces perturbations se fera sentir dans les grandes usines de production qui verront leurs productions diminuer, ce qui entraînera des manques à gagner pour l’Etat et les entreprises touchées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.