Centrafrique : Affrontement à Bangui entre un groupe armé et les soldats de la MINUSCA

Des échanges de tirs nourris ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi, entre un groupe armé et des Casques bleus de la MINUSCA, dans le quartier de la résidence présidentielle à Bangui, la capitale centrafricaine, faisant au moins deux morts et 56 blessés dont des Casques bleus, selon des sources sécuritaires.
Ces échanges de tirs ont eu lieu entre 23H00 (22h GMT) et 23H40, alors qu' »un groupuscule armé était arrivé au niveau de la radio Ndeke Luka à côté de la route qui mène à la résidence du président », indique la même source, précisant que « le groupe a été repoussé par les Casques bleus égyptiens ».
Cet affrontement survient alors que depuis ce dimanche, une opération conjointe des Casques bleus de la Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) et des forces centrafricaines est en cours dans le quartier du PK5 à Bangui pour y démanteler des groupes armés. Cette opération annoncée il y a quelques semaines devrait durer plusieurs jours.
La Minusca a arrêté plusieurs personnes appartenant aux groupes armés du « +général+ Force » ou du feu chef armé « 50/50 » et a saisi de la drogue ou des munitions après la prise de contrôle des bases de ces groupes, selon Hervé Verhoosel, le porte-parole de la mission de l’ONU.
Cette opération intervient après un regain de violences depuis plusieurs mois dans le PK5, le quartier musulman et poumon économique de la capitale centrafricaine, alors que Bangui était relativement épargnée jusqu’à cette date, par les violences des divers groupes armés dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.