Angola : Le chef du principal parti d’opposition annonce son départ

Au lendemain de la présentation de serment par le nouveau président angolais Joao Manuel Gonçalves Lourenço, le chef du principal parti d’opposition, l’Unita, a annoncé qu’il quittait ses fonctions après sa défaite aux élections générales du 23 août, qui ont redonné la majorité absolue au parti au pouvoir depuis 42 ans.

« J’ai affirmé aux Angolais avant et pendant la campagne électorale que, après le scrutin, j’abandonnerai le poste de président de l’Unita pour servir le parti à une autre fonction. Je confirme cette décision », a déclaré Isaias Samakuva, 71 ans, devant la presse.

Samakuva avait été désigné à la tète de l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (Unita) en 2003, après la mort de son chef historique Jonas Savimbi, tué lors de combats avec l’armée angolaise.

L’opposant a annoncé mercredi la tenue, à une date encore non précisée, d’un congrès extraordinaire de son parti pour désigner un nouveau président. Parmi les principaux prétendants à sa succession figurent Adalberto Costa Junior, l’actuel patron du groupe parlementaire Unita au Parlement, et le général à la retraite et député Abilio Kamalata Numa.

L’Unita est arrivée deuxième aux élections d’août en recueillant 26% des suffrages. Au pouvoir depuis l’indépendance du pays en 1975, le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA) a largement remporté le scrutin avec 61% des voix.

Mardi, l’ex-ministre de la Défense Joao Lourenço est devenu le nouveau président du pays. L’arrivée au pouvoir de M. Lourenço, marque la fin d’un règne sans partage de 38 ans de José Eduardo dos Santos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.