Guinée équatoriale : Un parti de l’opposition dénonce sa mise à l’écart du processus électoral

Citoyens pour l’innovation, un parti de l’opposition en Guinée Equatoriale a dénoncé ce lundi sa mise à l’écart du processus électoral pour les futures élections sénatoriales, législatives et municipales prévues pour fin 2017.

Gabriel Nse Obiang, président du parti « Citoyens pour l’Innovation » (CI), qui affirme que sa formation est le principal parti d’opposition du pays, a dénoncé sa mise à l’écart d’une commission électorale, comprenant des représentants du gouvernement et des partis politiques en lice pour ces élections prévues pour fin 2017. Cette commission doit sillonner le pays pour sensibiliser la population à ce scrutin.

En l’absence de ce parti, la commission de sensibilisation regroupe 17 des 18 partis politiques de Guinée équatoriale. Le recensement électoral est prévu du 1er au 13 août.

Selon cet opposant, «personne» n’a communiqué à son parti quoi que ce soit sur «la tournée de la commission», ajoutant que «le gouvernement veut en finir coûte que coûte avec CI». Il estime que son parti crée en 2015 «est fort et entend créer la surprise» en remportant les prochaines échéances électorales.

Gabriel Nse Obiang a regagné la Guinée équatoriale en 2014 après 13 années d’exil en Espagne. Il avait été interdit de se présenter à l’élection présidentielle de 2016 car il n’avait pas vécu dans le pays les cinq années précédant le vote.

Jugé et condamné à six mois de prison et à diverses amendes pour «injures graves» envers le parti présidentiel en avril dernier, il a été interdit de quitter le territoire national, et à ne plus exercer une activité politique pour une durée indéterminée.

L’opposant a fait appel de sa condamnation devant la Cour suprême équato-guinéenne, et reste libre jusqu’au jugement de la plus haute juridiction du pays.

Pays pétrolier d’un million d’habitants présidé depuis août 1979par Teodoro Obiang, la Guinée équatoriale est régulièrement critiquée pour la liberté d’expression et le traitement réservé aux opposants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.