Le Drian évoque le dossier libyen lors d’une visite en Egypte

Les «efforts internationaux dans la lutte contre le terrorisme» et le dossier libyen étaient au menu des conversations ce jeudi au Caire, entre les dirigeants égyptiens et le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, venu rencontrer son homologue égyptien et le président Abdel Fattah al-Sissi.

Selon un communiqué de la présidence Egyptienne, Le Drian a évoqué avec le président Abdel Fattah Al-Sissi, les «derniers développements de la situation régionale», et des «efforts internationaux dans la lutte contre le terrorisme».

Le chef de l’Etat égyptien a salué « le développement et la croissance que connaissent les relations entre l’Egypte et la France à tous les niveaux ».

Le ministre français a par ailleurs, souligné qu’il était venu au Caire, «porter un message d’amitié de la part d’Emmanuel Macron, message de soutien pour les réformes en cours [en Égypte] et message de solidarité face au terrorisme » qui a récemment endeuillé le pays.

Alors que des groupes terroristes profitent du chaos en Libye depuis le printemps arabe, Le Drian a, qualifié le dossier libyen d’« enjeu important » à l’occasion de son premier déplacement en Egypte comme ministre des Affaires étrangères,.

« Nous ne pouvons laisser prospérer à la frontière égyptienne et aux portes de l’Europe une instabilité dont profitent les terroristes et les trafiquants en tous genres », a indiqué l’ancien ministre français de la Défense.

Ces derniers mois, l’Egypte a reçu les principaux dirigeants des factions rivales qui se disputent le pouvoir en Libye. Il est notamment prévu d’apporter des amendements à un accord inter-libyen signé au Maroc en décembre 2015, et qui doit ouvrir la voie à l’unification du pays.

Le ministre égyptien des affaires étrangères Sameh Choukri est revenu lors d’un point de presse commun, sur « l’importance de parvenir à un règlement politique » en Libye. Selon lui, ces dialogues ont « dévoilé une volonté libyenne de retrouver sa stabilité et sa souveraineté afin de mettre un terme aux foyers terroristes».

Le Drain était à Tunis lundi où il a déjà évoqué le dossier libyen et avait prévu une rencontre avec le pape de l’église copte orthodoxe Tawadros II, pour présenter ses condoléances suite aux récents attentats contre la communauté copte en Egypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.