Le Pape François attendu vendredi en Egypte pour une visite de la paix

Le pape François entamera ce vendredi, son premier voyage en Egypte, une visite organisée sous le slogan « le pape de la paix en visite en Egypte de la paix », après les attentats commis récemment contre deux églises coptes au nord du pays ayant fait 44 morts.

Le souverain pontife vient « soutenir » pendant deux jours, les chrétiens d’Egypte endeuillés par ces attentats meurtriers, avait souligné le numéro trois du Vatican, Mgr Angelo Becciu, dans un entretien accordé au quotidien italien Corriere della Sera.

«Ce qui est arrivé provoque du désordre et une grande souffrance, mais cela ne peut empêcher le déroulement de la mission de paix du pape», a-t-il ajouté.

Pour l’évêque Yohana Kolta du patriarcat copte catholique d’Egypte, la visite du Pape François est «très importante pour consolider le dialogue interreligieux». Le Pape «a toujours refusé d’associer l’islam en tant que tel au terrorisme», avait rappelé de son côté, Mgr Angelo Becciu.

Malgré la menace des jihadistes qui se sont engagés à multiplier les attaques contre les coptes (environ 10% des 92 millions d’Egyptiens), la petite communauté catholique forte de quelque 272.000 fidèles selon des statistiques du Saint-Siège, est déterminée à offrir un accueil mémorable au Pape.

Au menu de sa visite, le Pape François célébrera une messe Samedi, dans un stade de la banlieue du Caire, réunissant tous les rites catholiques du pays, notamment les églises copte, arménienne, maronite et melkite.

Le souverain pontife doit aussi s’entretenir avec le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, et recevra le pape des coptes orthodoxes Tawadros II et le cheikh Ahmed al-Tayeb, grand imam d’Al-Azhar.

Alors que le déplacement de pape François en Egypte, intervient 17 ans après celui de Jean-Paul II, qui avait marqué les esprits, « le pape François a rétabli les ponts qui avaient été coupés », selon l’évêque Yohana Kolta.

L’Egypte, où l’écrasante majorité des chrétiens sont orthodoxes, compte aussi des catholiques depuis le Ve siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.